"Bio" konvansiyonel yakıtlar: felaketli bir çevre ve enerji dengesi


Bu makaleyi arkadaşlarınla ​​paylaş:

Des études scientifiques portent un coup à l’éthanol – » Deux recherches scientifiques viennent de remettre en cause l’intérêt du développement de l’éthanol comme biocarburant alternatif à l’essence.

1 - İlk olarak, bir çalışma Scientific American dergisinde yayınlanan bioscience (...) - Etanol yakıt kullanımı biyoçeşitlilik, artan toprak erozyonu azaltır ve büyük miktarda su tüketir sonucuna

2 – Une étude anglo-américaine, publiée dans Nature resources research, qui estime «qu’il n’y a aucun bénéfice énergétique à utiliser la biomasse des plantes pour fabriquer du carburant.» Selon les chercheurs de l’université de Cornell et de Berkeley, le process de fabrication d’éthanol à partir de maïs exigerait 29% d’énergie de plus que celle que l’éthanol peut produire comme carburant, et celle du bois 57% de plus. Les résultats du biodiesel apparaissent du même ordre avec un besoin en énergie pour le produire 27% plus important que l’énergie dégagée en tant que carburant pour le soja, et 118% pour le tournesol (…) » – Çevrenin Dergisi

econology Not:

Pour que ces analyses soient complètes, il serait utiles de faire des études similaires concernant le pétrole et les énergies fossiles. C’est à dire, voir leur impact global sur toute leur chaine de « production » et pas seulement au niveau de l’utilisation finale. Ce qui semble être le cas actuellement….

Bu çalışmalar, örneğin, göz önünde ancak bunlarla sınırlı değildir:

1) Maden
2) Ekstraksiyon
3) Brüt Ulaşım
4) Rafinnage ham
bitmiş ürün 5) Ulaştırma

De plus, pour être encore plus global, il faudrait prendre en compte le « coût » ( econologiquement parlant ) des guerres ( « préventives » ou non ) pour le pétrole ( et les ressources fossiles en général, uranium compris ). Ces coûts seraient logiquement répercutés dans la partie 1) Prospection.


Facebook comments

YORUM BIRAKIN

E-posta adresiniz gösterilmeyecektir. Doldurulması zorunlu alanlar * ile işaretlenmiştir *